VIVRE AVEC MOINS

Le minimalisme pour une vie plus heureuse

par laurène baldassara

argent

Une sobriété heureuse au quotidien, c’est une tendance qui fait fait de plus en plus d’adeptes ! On les appelle les minimalistes. Et si la simplicité matérielle permettait d’accéder à plus de clarté intellectuelle et émotionnelle ? En réduisant nos biens matériels, réduisons nous également les soucis qui nous gâchent la vie au quotidien ? 

Pour vivre heureux, vivons avec rien (ou presque !) ?

A une époque où tout augmente sans cesse alors que les salaires stagnent, le pouvoir d’achat de la majorité des français est limité. Un casse tête au quotidien pour la plupart et la tentation de consommer à chaque coin de rue. Beaucoup cèdent aux appels des sirènes et à cette voix qui nous dit tout le temps « consomme et tu seras plus heureux » en ayant recours à des crédits qui marquent alors parfois le début d’un engrenage dont il est difficile de se sortir ….

Face à cette situation, un nombre croissant de personnes se lancent dans l’aventure du minimalisme par manque d’argent, gardant seulement l’essentiel afin de faire face à leurs dettes. D’autres, décident de changer de mode de vie, de se libérer de ces conditionnements qui nous poussent à consommer afin de trouver (enfin !) la sérénité et la liberté … Faire le vide à l’extérieur pour trouver la paix à l’intérieur

homme avec des cartons

A mesure que l’on possède, on encombre son intérieur mais aussi son esprit. En effet, je me souviens de ce collègue qui venait d’acheter une voiture neuve. Un achat très attendu qui aurait dû lui apporter de la joie ou du moins la satisfaction d’avoir atteint son objectif. Pourtant, il ne parlait que du tracas qu’il avait de la possibilité de retrouver un soir son véhicule qui aurait pu être rayé par des personnes indélicates. Il mentionnait même qu’il stationnait toujours loin des magasins dans lesquels il faisait ses courses afin de pouvoir stationner sur 2 places et ainsi éviter que d’autres véhicules ne se garent trop près du sien.  Quel dommage n’est ce pas ? Il venait de se faire un « cadeau empoisonné » …

En possédant l’essentiel et en se délestant du superflu, on allège son intérieur mais aussi cette charge mentale qui est souvent liée à la possession. Celui qui n’a pas veut posséder mais celui qui possède à peur de perdre de sa possession ! Un engrenage infernal dont il est possible de sortir, pour son plus grand bien !

Les premiers pas d’une apprentie minimaliste

1ère étape : Faire un tri

Il s’agit de prendre un temps pour passer en revue toute sa maison. Vous serez surpris de voir combien de choses vous gardez inutilement ! Il ne s’agit pas de se défaire de tout mais d’abord d’inspecter en conscience ce que l’on a et de faire un bilan « honnête » sur ce dont nous avons besoin réellement. Ne vous refaites pas de tout d’un coup ! Il y a sans doute des choses dont vous aurez du mal à vous séparer et il n’y a rien de mal à cela, mais questionnez vous : pourquoi suis je attaché à cet objet ? Est il difficile pour moi de me séparer des choses ? A quoi me renvoie la possession ? Alléger votre intérieur en enlevant tous les bibelots auxquels vous ne tenez pas tant que cela va permettre de laisser circuler l’énergie plus librement. Pour un environnement energétiquement sain, rien de mieux qu’un espace épuré afin que les énergies ne soient pas « bloquées » par les nombreux objets. Vous pouvez donner ou même revendre ce que vous avez collecté pour vous faire une cagnotte pour réaliser un projet de vacances

2ème étape : Faites les magasins

Quand vous serez prêt, rentrez dans les magasins et à chaque fois que vous êtes tenté d’acheter quelque chose, prenez le temps de vous demander pourquoi ? A quoi cet objet vous servira t il . Cet achat est il nécessaire ? N’avez vous pas déjà quelque chose de similaire ? Vous verrez qu’en vous posant ces question, plus de 9 fois sur 10 vous reposerez l’article et ressortirez les mains vides ! En parallèle, lisez sur le sujet et allez consulter les nombreuses chaînes youtube qui traitent du sujet ! Nourrissez vos réflexions, forgez vous une opinion ! Peu à peu, vous allez changer votre vision du monde et votre manière de consommer. En devenant un consommacteur, vous allez vous sentir plus libre et en plus vous allez faire des économies ! Fini les achats impulsifs, les chaussures que l’on ne mettra qu’une fois, les sacs à main de toutes les couleurs (et oui je sais les filles !), les assiettes et verres qui remplissent les placards alors que l’on vit seul, …

Je vous propose de faire un tableau que vous collerez sur votre frigo où vous pourrez indiquer toutes les choses que vous avez arrêté d’acheter, au fur et à mesure. A la fin de l’année, reprenez cette liste et calculez l’économie réalisée. Non seulement vous allez être fier de vous en regardant le chemin parcouru mais en plus vous pourrez vous demandez : « suis je moins heureux depuis que je n’ai plus toute ces choses ? » …Vous vous doutez sans doute de la réponse …

cochon tirelire

Le minimalisme : Un enjeu pour l’environnement 

Par votre démarche individuelle, vous allez contribuer à une transformation des mentalités. Désormais vous le savez : le bonheur c’est d’abord « être » et non « avoir ». Par ailleurs, en consommant moins, vos déchets vont diminuer à vue d’oeil. Une bonne nouvelle pour l’environnement ! Combien de fois m’est il arrivé de voir des vêtements, des objets ou du matériel informatique encore en état de fonctionnement dans des poubelles ? Le minimalisme c’est une autre façon de penser : on achète pas en double, on repart au lieu de jeter, on recycle en dernier recours. Et le gaspillage alimentaire ? Savez vous combien de kilos de nourriture jète un français en moyenne chaque année , beaucoup trop ! Un gâchis et une perte sèche pour le porte monnaie. Le minimaliste achète juste ce dont il a besoin. Privilégiez les marchés, les producteurs locaux et les petits magasins … des produits plus sains et moins de tentations qu’en hypermarché où la grande distribution fait tout pour vous faire craquer sur ce lot de boites de conserve à -20% que vous achèterez pour la promo mais dont vous ne consommerez même pas la moitié !

J’ai testé pour vous

En tant qu’apprentie minimaliste, j’ai passé les premières étapes et j’avance chaque jour avec plus de conviction dans l’idée de consommer moins. Peu à peu, je n’achète plus les même produits, et je me fixe de nouveaux défis.  Le début d’un long chemin pour aller vers plus de sobriété et de sérénité. Et vous, la sobriété heureuse çà vous dit ? Si d’autres l’on fait, vous pouvez aussi le faire …. `