Le Miscanthus Giganteus

Une plante écologique et économique

miscanthus

par Laurène Baldassara

Qu’est ce que le Miscanthus ?

Déjà cultivée en Angleterre, cette plante est encore très méconnue en France et pourtant elle semble être une véritable solution d’avenir dans bien des domaines ! C’est une graminée pérenne puisqu’elle a un cycle de vie de 20 ans. Cette plante peut pousser très haut et atteindre 4 m. On peut l’utiliser en plante d’ornement pour embellir son jardin, car elle n’a pas le caractère invasive du bambou et est très robuste. Un bon choix pour son jardin mais aussi un excellent choix de production en agriculture ….

La culture du Miscanthus

Cette plante robuste donne sa première récolte après environ 2 années. Puis on récolte sa tige que l’on tronque en petits morceaux que l’on va garder au sec. Une culture qui demande donc des installations importantes pour pouvoir la stocker mais le jeu en vaut la chandelle car cette plante n’a pas besoin de pesticides ni d’engrais. Elle permet donc de respecter les sols et de ne pas polluer. Au delà, le Miscanthus présente bien des qualités et pourrait être un choix indispensable pour l’avenir

L’or vert : Un biocombustible écologique 

C’est une énergie renouvelable et donc très écologique et économique. Comparativement au bois, le Miscanthus contient seulement 10 % d’humidité une fois sec. Il est donc très interessant pour se chauffer. Cependant, cet usage va être aujourd’hui davantage adapté pour des grands bâtiments et des installations communales, que pour des habitations individuelles. En effet, la principale difficulté est le stockage … On pourrait également l’utiliser en biocarburant. Des recherches sont en cours depuis quelques années …

miscanthus giganteus

Une excellent isolant pour le bâtiment

Le secteur du bâtiment est très polluant, pourtant les choses pourraient changer grâce au miscanthus. En effet, c’est un très bon isolant phonique et thermique. On l’utilise comme le chanvre. Aujourd’hui, certains constructeurs utilisent cette matière pour l’isolation. Un secteur qui devrait s’intéresser de plus en plus au miscanthus. De même, de plus en plus d’auto constructeurs l’utilisent.

Une litière animale écologique

Le miscanthus est beaucoup plus absorbant que la paille et permet ainsi de faire des économies tout en offrant à son animal une litière saine. Il est déjà très utilisé par des éleveurs de bovins mais les particuliers peuvent également l’utiliser pour leurs animaux (ex : chevaux, poules). Pas d’inquiétude à avoir pour leur santé, le Miscanthus n’est pas dangereux en cas d’ingestion.

Une alternative au plastique dans l’industrie

Le Miscanthus n’a pas fini de nous étonner car il pourrait également devenir le successeur du plastique. En effet, on peut fabriquer avec du papier, des emballages, des pots biodégradables …. mais aussi des éléments pour l’automobile tels que des volants !

Alors pourquoi n’en parle t on pas plus ?

Cette plante est arrivée en France il y a seulement une décennie. Elle est donc encore étudiée actuellement. Mais le principal frein est d’abord financier car si elle est économique et écologique dans le temps, cette culture demande un investissement de départ important. Il faut ensuite attendre 2 ans pour faire la première récolte. Par ailleurs, les rares agriculteurs qui produisent cette plante en France, doivent ensuite faire connaître le miscanthus et trouver des acheteurs. Un travail en amont comme en aval conséquent, quand on se lance dans la production d’une culture méconnue.

Le Miscanthus a t il de beaux jours devant lui ?

 Aujourd’hui, la priorité est de faire connaître les qualités de cette plante afin de developper la demande et la commercialisation du miscanthus. Mais c’est certain, le miscanthus est une plante d’avenir pour préserver notre planète ! Et les professionnels l’ont bien compris puisque des promoteurs commencent à s’intéresser au miscanthus et à envisager ce biocombustible pour le chauffage de leurs nouveaux bâtiments. Grâce à des producteurs motivés comme Lise Girard de la ferme miscanthus du sud-ouest, en ariège, le miscanthus attire peu à peu l’attention. Gageons que, dans les prochaines années, nous verrons les champs de Miscanthus se developper partout en France, pour un avenir plus respectueux de l’environnement et de l’humain …

laurène baldassara et la ferme du miscanthus
ferme miscanthus du sud-ouest
La ferme "miscanthus du Sud-Ouest"
Depuis 3 ans, lise Girard se consacre pleinement à ses 85 hectares d'exploitation où elle cultive le miscanthus.Elle croit au potentiel de cette plante pas comme les autres et à décider de contribuer à son développement en France.
A Montaut, en Ariège
site : www.mso-miscanthus.com
Tel : 06 07 59 27 51