Comment éviter le gaspillage alimentaire ?

 Mieux comprendre les DLC et DMM pour limiter le gaspillage

Article de laurène baldassara

Où en est on aujourd'hui en France ?

Depuis un accord signé le 27 aout 2015, les grandes surfaces doivent donner leurs invendus alimentaires à des associations. C’est un pas en avant mais c’est encore insuffisant. Est-ce que vous savez que nous, les particuliers, gaspillons plus que les grandes surfaces ?
Chaque français jette environ 20Kgs par an dont 7 kgs de produits alimentaires encore emballés ! De plus, cela représente une perte de 400 € par an pour une famille de 4 personnes. 

Comment faire pour moins gaspiller ?

3 conseils faciles et pratiques :

1er conseil : laissez en permanence une liste sur votre réfrigérateur
A chaque fois que vous finissez un produit ou que vous voyez qu’il est presque fini, vous le notez. Cela vous permettra d’acheter juste ce dont vous avez besoin !

2ème conseil : rangez sur le devant de vos étagères les produits qui sont à consommer en priorité
Placez donc les produits entamés et sur le point de périmer devant et les produits non entamés derrière.
3ème conseil : apprenez à bien lire les étiquettes

Pour les dates de péremption, les industriels utilisent 2 mentions : la DLC et la DDM. Elles se ressemblent mais n’ont pas du tout la même signification !

Que signifie DLC ?

C’est la date limite de consommation. Elle se reconnait sur les emballages par la mention « a consommer jusqu’au ». On la retrouve sur les produits frais, la viande, la charcuterie, et les produits laitiers. Légalement, la DLC est la date après laquelle le produit devient dangereux pour la santé. Sauf que pour la plupart de ces produits, cette date peut être fixée librement par les fabricants ! Elle devrait être établie uniquement sur des critères sanitaires mais malheureusement, les dates indiquées sont souvent bien plus courtes qu’elles ne le devraient.

Un yaourt dont la DLC vient de passer est il encore consommable ?

Oui ! Un yaourt peut être consommé pendant encore 2 semaines au moins après la DLC. Il peut y avoir des variations de gout mais cela ne le rend pas dangereux pour la santé. D’ailleurs, on a pu constater qu’un même yaourt peut avoir une DLC de 30 jours quand il est vendu en france métropolitaine et 60 jours quand il est exporté dans les DOM-TOM. Intéressant Non ? 

Que signifie DDM ? 

C’est la  date de durabilité minimale. On la trouve sur les pâtes, le café, les lentilles, les céréales... C’est là qu’il faut être vigilant parce qu’une DDM est juste une date recommandée donc aucun risque à consommer le produit après la date !

Elle peut être indiquée de 2 façons : S’il est indiqué «à consommer de préférence avant le», vous pouvez le consommer encore pendant 3 mois après la DLC.
S’il est indiqué « a consommer avant fin », vous pouvez le consommer encore pendant 18 mois au moins après le DLC.
Ce sont des produits secs dont aucun risque qu’une bactérie se développe ! D’ailleurs, la vente d’un produit avec une DDM dépassée est autorisée et vous avez des magasins qui en ont fait leur spécialité (déstockeurs alimentaires).

Y a-t-il des produits qui ne se périment pas ?

Oui ! Si vous avez des stocks de vinaigre, sel ou sucre, gardez les ! ils sont bons à vie ! Maintenant, regardez bien les étiquettes avant de jeter et économisez !
Au delà, il s'agit de consommer d'une manière différente, de penser à une alimentation plus seine et naturelle.

Retrouvez tous les articles de laurène baldassara et les prochains évènements