A la rencontre des chamans de Mongolie

Découvrez le chamanisme et les traditions des chamans mongols      

(2ème partie)
Par Laurène Baldassara

Durant mon voyage en Mongolie (1ère partie), j'ai eu l'opportunité de poser mes questions aux chamans. Voici quelques réponses aux questions que sans doute vous aussi vous vous posez ...

Qu’est-ce qu’un chamane ? 
Ils se qualifient de « relayeurs », un terme que j’aime beaucoup ! En Mongolie, être chamane est une sorte de seconde peau, une mission à remplir et dont ils ne peuvent se détourner car il faut le préciser : en Mongolie, la majeure partie du temps, devenir chamane n’est pas un choix de vie ni une pratique religieuse. C’est une décision qui a été prise avant que la personne naisse et à ce titre, une personne appelée à devenir chamane ne peut refuser cette mission. Elle doit l’assumer.

Etre un chamane est parfois difficile à assumer pour eux car c’est un engagement entier qui leur est demandé. Mais c’est également une grande fierté …

Celui ou celle appelé (e) à devenir chamane doit faire un travail important sur lui-même mais aussi pour trouver l’ état de transe avec le tambour et / ou la guimbarde.

Comment une personne sait-elle qu’elle est chamane ?

Les  signes sont différents pour chacun mais souvent cela se manifeste par des épreuves (ex : une maladie, un accident dont ils ressortent miraculés, le décès successif de plusieurs proches).

L’importance des rêves pour les chamanes ?

Les rêves sont très importants pour eux car par cet intermédiaire les oracles peuvent leur adresser des messages. Les rêves font partie de l’apprentissage du chamane car par ce biais, l’apprenti chamane va pouvoir être enseigné.

Et la peur ?

Bien sûr un chaman connait la peur mais il doit apprendre à traverser ses peurs, à leur faire face pour les terrasser. Selon eux, la peur est un poison et notre pire ennemi car la peur nous maintien dans de basses vibrations qui nous mettent en danger. La peur est destructrice. C’est pour cette raison qu’ils partent souvent seuls dans les bois et les montagnes, car c’est l’ignorance qui créé la peur. Si on a peur, il faut se demander pourquoi on a peur et traverser cette peur. En la traversant, on la réduit à néant et on en ressort plus fort …

Avec qui les chamanes sont-ils en contact ?

Dans l’absolu, les chamanes peuvent appeler toute chose vivante et donc entrer en contact avec l’esprit des animaux, des minéraux, des plantes, … Pour venir en aide aux autres, le chamane va être en contact avec un ou plusieurs oracles qui s’exprimeront à travers lui. En effet, un chamane peut avoir un ou plusieurs oracles avec lesquels il est en contact constant. Ce n’est pas lui qui entre en contact avec eux. Tout au long de sa vie terrestre, le ou les oracles surveillent sont évolution spirituelle et lorsque celui-ci a atteint le niveau nécessaire pour être en contact avec eux, alors ils établissent le contact avec lui.

Qu’est-ce qu’un oracle ?

Un oracle est l’esprit d’une personne ayant appartenu à la famille du chamane auquel il est rattaché, dans les générations passées. Il s’agit donc de l’un de ses ancêtres, du côté paternel ou maternel. Un oracle a pu avoir été chamane lui-même dans sa dernière vie ou bien seulement avoir été une personne ayant eu une « bonne vie », ayant respecté la terre et s’étant efforcé d’être une bonne personne durant celle-ci.   

Chaque chamane peut avoir un ou plusieurs oracles qui vont intervenir à travers lui au cours de diverses cérémonies ou qui pourront se relayer au cours d’une seule selon la nature des consultations effectuées. En effet, chaque oracle à une sorte de « spécialité ». Dans tous les cas, le chamane ne peut pas recevoir 2 esprits à la fois dans son corps.

Chaque oracle a son caractère et sa « spécialité » mais tous sont là pour aider. Les oracles savent que notre monde a un énorme besoin d’aide et c’est pour cela que l’on voit de plus en plus de chamanes apparaitre, y compris des chamanes qui le deviennent par apprentissage et non par l’hérédité familiale. On note également que ceux-ci sont parfois très jeune, âgés parfois de seulement 7 ou 8 ans.

En plus du contact avec les oracles, dans certains cas, les chamanes peuvent être contactés par un être qui ne fait pas partie de leur famille. Il s’agit alors d’une personne décédée mais n’ayant pas quitté les abords de la Terre. Si c’est un bon esprit, le chamane peut alors prendre le message de cet esprit pour lui permettre de le libérer.  

Comment s’établit le contact entre l’oracle et le chamane ?

Le contact ne se fait pas grâce au costume que le chamane porte ou à tout autre outil. C’est un lien permanent qu’il faut entretenir jour après jour et dont il faut se montrer digne. Certaines règles sont  à respecter. Par exemple, un chamane n’a pas le droit d’entrer en contact avec son oracle s’il est en colère.

Que dire du costume du shaman ? 

On pourrait croire qu’il s’agit pour chaque chamane de trouver « son propre style » en choisissant telle plume, tels grelots, .. Il n’en est rien. Dans une famille, quand un chamane meurt, le prochain chamane de cette famille est déjà désigné. C’est à lui ou elle que reviendra ce costume car celui-ci se transmet de génération en génération. Si l’apprenti chamane doit faire son propre costume, il le fera en suivant à la lettre les indications de son oracle car c’est l’oracle qui va lui donner le moindre détail du costume qu’il devra porter.

L’utilisation du tambour pour la transe

Le tambour fait partie des objets de pouvoir du chamane.  Au cours d’une cérémonie, le tambour (ou la guimbarde) permettent au chamane d’atteindre l’état de transe et d’être incorporé par l’oracle. C’est un moyen de transport mais avant d’appeler son oracle, il est important que le corps et l’esprit du chamane soient prêt et disponibles. C'est-à-dire que leur corps comme leurs pensées soient purs. Aucune substance n’est utilisée par les chamanes mongols. Quand il frappe son tambour, le chamane place souvent sa tête à l’intérieur du tambour. On dit que l’oracle vient alors dans le tambour, appelé par lui, tourne à l’intérieur avant d’entrer dans le corps du chamane. Parce qu’ils sont des portes ouvertes entre les 2 mondes, les chamanes doivent toujours être vigilants et se protéger.

Les consultations des oracles 

Quand le chamane a appelé son oracle et est incorporé par lui pour effecteur des consultations, c’est donc l’oracle qui a travers le corps du chamane répond aux questions posées. Selon le travail qui est effectué, le chamane pourra avoir ou non des souvenirs de ce qui a été dit ou fait durant son état de transe.

Lorsqu’il est en transe, vous le verrez alors généralement fumer des cigarettes et consommer vodka et lait de jument fermenté. On pourrait s’inquiéter des consommations parfois élevées de ces substances mais notez que les effets de celles-ci sont absorbées par les oracles car si le chamane boit ou fume, c’est pour que son oracle puisse recevoir l’essence de ces substances, en guise d’offrande.  

Un chamane garde-t-il son ou ses oracles toute sa vie ?

Normalement oui. Il est très rare qu’un oracle ne réponde pas aux appels du shaman. Si cela se produit, le chamane doit alors chercher en lui-même ce qui ne vas pas car cela est alors le signe qu’un élément fait obstacle (ex : pensées).  

Est-ce que les chamanes peuvent guérir une personne grâce aux oracles ?

Les oracles (donc les ancêtres) peuvent tout faire ! Quand les ancêtres soignent une personne à travers le chamane, ils agissent à 3 niveaux. Ils agissent d’abord au niveau des chakras, puis des pensées et enfin sur l’avenir et les nœuds non résolus du passé (nœuds du passé dans cette vie et nœuds karmiques).

Quels conseils pour ceux qui voudraient développer leurs aptitudes spirituelles ?

Il est important de travailler sur soi et de comprendre que le travail de chacun est différent. Il faut respecter le vivant sous toute forme car tout est énergie. Etre toujours prêt à aider les autres en donnant sincèrement et avec le cœur, sans attente de retour. Respectez la terre mère et prenez en soin. Nettoyez là, préservez là, c’est une règle d’or ! Si l’on vit une bonne vie durant notre incarnation, on favorise nos chances de revenir sous forme humaine et de pouvoir continuer à progresser…

 Au fil de mon voyage, j’ai commencé à vraiment observer le monde autour de moi . J’ai eu aussi la belle surprise de voir pour la première le champ d’énergie des personnes, comme un halo lumineux de couleur verte tout autour d’elles. Sur des terres qui accueillaient autrefois un château fort, en pleine après-midi, j’ai vu passer à 1 mètre de moi une sorte de volute blanche à l’endroit même où se trouvait l’entrée du château … Mais j’ai aussi perçu et ressenti ce qui ne peut être traduit par des mots …

J’ai eu la chance de recevoir des chamanes des cadeaux et de précieux conseils pour continuer à avancer sur mon chemin jour après jour. Ce voyage sur les terres des origines du chamanisme m’a ouvert les yeux et à ouvert mon cœur. J’ai su en revenant que je n’étais plus tout à fait la même …
Si ce récit  vous a donné envie de partir à la découverte de la Mongolie alors n’hésitez pas mais allez-y avec votre âme d’enfant ! Ignorant mais le cœur et l’esprit ouverts car seul un cœur innocent et pur peut percer les secrets de cette terre pleine de mystères …

Retrouvez tous les articles de laurène baldassara et les prochains évènements